2019 : une belle année pour le bâtiment

2019 : une belle année pour le bâtiment

le bâtiment

L’activité dans le logement neuf devrait permettre une meilleure année que prévue en 2019 pour le bâtiment en France. Informations relayées par la FFB (Fédération Française du Bâtiment).

Le bâtiment en France devrait bien se comporter finalement cette année selon la FFB. « Bonne surprise », « inespéré », les adjectifs sont nombreux pour une année qui était prévue plutôt négativement. Les records de baisse des taux ont finalement joué un grand rôle sur le logement neuf, surtout dans l’individuel, car dans le collectif cela permettra juste de limiter la casse. Dans l’ensemble, le bâtiment devrait progresser de 0,2% par rapport à 2018 alors qu’une baisse globale de 4,5% était initialement prévue.

La construction se porte donc bien dans le bâtiment.

Mais en ce qui concerne le secteur de la rénovation, cela reste compliqué. En effet, le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) reste un problème. Il doit être réformé en 2020. Pour le moment, les particuliers hésitent par manque de clarté et de visibilité. Néanmoins, il est prévue une petite hausse des activités de rénovation en fin d’année car le CITE ne sera plus accessible aux ménages aisés l’an prochain. Du coup, une dernière accélération devrait avoir lieu en fin d’année 2019 avant que certains n’y aient plus droit.

Finalement, le chiffre pourrait se monter à plus de 1% de nouvelles activités dans le bâtiment d’ici à la fin de l’année. Cela jouera également sur les emplois estimés à 25 000 nouvelles embauches au lieu des 5000 prévues au départ.

Et si les taux remontent ?

Le bâtiment connaît donc une embellie finalement, mais principalement due aux taux exceptionnellement bas. Qu’en sera-t-il quand ces derniers remonteront ? Cela inquiète le monde du bâtiment, c’est pourquoi la FFB anticipe en posant la question au gouvernement afin que ce dernier prévoit des ajustements de lois. Deux questions préoccupent le bâtiment :

– Le PTZ doit être maintenu : en zones détendues B2 et C dans le neuf. Cela concerne des zones où les ménages à faibles revenus ont la possibilité d’acheter pour la première fois. Pour le moment, le gouvernement l’a déjà réduit de moitié pour le faire disparaître en 2020. L’argument cité par le bâtiment pour son maintien est le faible coût de revient au pays ;

– le CITE : il pourrait être transformé en prime en 2020. Il est aussi prévu la suppression de cette aide aux ménages les plus aisés, et cela inquiète le bâtiment car il s’agit de la catégorie de personnes qui réalise le plus de travaux en France. Ce deuxième sujet doit donc aussi être revu par le gouvernement.

Taux négociés par Financ’Immo83 : comment se porte votre courtier en crédit à Toulon ?

Taux négociés par Financ’Immo83 : comment se porte votre courtier en crédit à Toulon ?

courtier en crédit à toulon

C’est la rentrée ! Et pas seulement la rentrée des classes ! Financ’Immo83, votre courtier en crédit à Toulon, est une équipe de 3 conseillers en crédit immobilier, prêts à négocier pour vous les meilleures conditions de crédit immobilier. Mais comment nous portons-nous vis-à-vis des taux généralement constatés ? Sommes-nous de bon élèves ? Voici un rapide comparatif entre les taux constatés pour la région de Toulon (sud-est) et ce que nous avons réussi à négocier pour nos clients en août 2019.

courtier en crédit à toulon

Comme vous pouvez le constater, les taux de crédit immobilier que nous avons négociés en août se situent pour la majorité autour de « excellent ».

Le prêt longue durée sur 25 ans bat même des records avec un taux « excellentissime » de 1,05% soit 0,2% de moins que les taux négociés en règle générale pour cette durée. Le taux sur 20 ans est aussi plus qu’excellent avec 0,11% de mieux.

Le baromètre des taux est mis à jour au début de chaque mois selon les taux généralement constatés dans le sud-est de la France.

Financ’Immo83, votre courtier en crédit à Toulon, ne prend aucun frais de dossier. Nous sommes ouverts du lundi au samedi de 8h à 21h non stop.

Vous obtenez un rendez-vous sous 48h avec une réponse de faisabilité immédiate.

Enfin, vous pouvez déposer une demande de crédit en ligne en remplissant le formulaire.

Achat : quels sont les différents coûts de l’immobilier lors d’une acquisition ?

Achat : quels sont les différents coûts de l’immobilier lors d’une acquisition ?

coûts de l'immobilier

Lors d’un achat immobilier, nous sommes forcément en contact avec les métiers de l’immobilier : agences immobilières, chasseurs d’appart’, notaires, courtiers etc. Et ces métiers ont forcément un coût. C’est ce que nous allons décortiquer dans cet article afin de savoir quels sont les coûts de l’immobilier lors d’une acquisition.

Dans une agence immobilière

Si vous faites appel à une agence immobilière pour diverses raisons, les coûts de l’immobilier varient en fonction des différents prestataires.

– L’agent immobilier

Il gagne une commission sur la vente du bien immobilier. Précisée dans le mandat de vente, cette commission peut être à la charge du vendeur ou de l’acheteur. L’annonce immobilière doit obligatoirement y faire mention. En moyenne, mais cela dépend de chaque agence immobilière, la commission de l’agent immobilier se situe autour des 3,5% de la valeur TTC du bien. Certaine commission peuvent monter jusqu’à 7% pour les agences immobilières les plus cotées. 

Il faut savoir que sur cette commission, l’agent immobilier n’en gardera qu’entre 7 et 30%. La majeure partie allant à l’agence immobilière pour couvrir ses frais.

– L’agence immobilière

Les frais se situe en moyenne à 6% du prix du bien. Cependant, de plus en plus de nouvelles agences proposent des frais fixes réduits. Ces frais ne doivent être réglé que lors de la vente du bien chez le notaire, pas avant.

– Le chasseur immobilier

Ils mettent en place des forfaits ou des tarifs en pourcentage. Par exemple, un chasseur immobilier peut demander 2% du prix du bien et un % sur sa capacité à négocier avec le vendeur. La baisse en elle-même peut être facturée jusqu’à 10%.

Exemple : pour un bien à 220 000 vendu à 200 000€, cela donnerait 4000€ (2% du prix de vente) + 2000€ (10% de la valeur de la baisse du prix soit 20 000€ ici).

Dans une banque

– Les intérêts

Il s’agit du taux de crédit immobilier que vous avez obtenu, soit en négociant vous-mêmes avec différentes banques, soit en passant par un courtier. Vous allez les régler tous les mois, inclus dans vos mensualités de remboursement de votre crédit.

– Les frais bancaires

Ils correspondent en général à des frais de dossier. Représentant en général plusieurs centaines d’euros, ils peuvent être négocier.

Le TAEG (taux annuel effectif global) reprend tous le coûts de l’immobilier du crédit : frais de dossier, assurance emprunteur, intérêts et garantie du crédits.

Chez le notaire

Il est chargé de collecter les taxes pour l’Etat. Les frais de notaire sont frais d’acquisition immobilière incluant la rémunération du notaire et les taxes de droits de mutation.

Dans le neuf ils varient autour des 2,5% du prix de vente et dans le neuf autour des 7,5%. De cette somme le notaire en percevra autour de 20%, les 80% restants étant des taxes ou des frais annexes.

Le syndic pour les achats en copropriété

Il existe des syndic bénévoles, qui sont composés de tout ou partie des copropriétaires de l’immeuble.

Dans la grande majorité des cas, par faute de temps, nous faisons appel à un syndic professionnel. Le syndic est chargé d’assurer le bon fonctionnement de la copropriété : entretien des parties communes, comptabilité, charges, travaux… Les factures sont annuelles et parfois ponctuelles selon les cas.

En ce qui concerne les tarifs, ils ne sont pas plafonnés. Il faut compter en moyenne entre 150 et 250€HT par lot pour des copropriétés de taille moyenne. Et 3000€TTC annuel pour un contrat de base.

Le syndic peut être changé à partir de 3 ans voire même en cours de contrat en cas de manquement important de celui-ci.

Dans un cabinet de courtage

Si vous manquez de temps pour faire jouer la concurrence entre les banques pour votre crédit immobilier (demande ou renégociation), vous pouvez faire appel à un courtier. Ce dernier effectue toutes les démarches administratives et va surtout négocier à votre place les meilleures conditions de crédit : taux, durée, montant de l’emprunt, assurance emprunteur, frais de dossier, frais de remboursement anticipé, etc.

Les courtiers ont l’habitude de négocier tous ces éléments auxquels on ne pense pas forcément toujours. Selon le courtier, sa capacité à obtenir les meilleurs conditions pour ses clients va varier entre son secteur et la relation qu’il entretien au quotidien avec les différents établissements bancaires alentours.

Il existe deux types de rémunération : selon le montant emprunté, un courtier va facturer sa prestation en moyenne à 1500€. Il y en a qui réclame une commission même si vous ne signez pas avec eux. Ces derniers sont à éviter à tout prix car vous allez les payer même en cas d’échec dans leurs négociations, ce qui ne va pas les pousser à obtenir les meilleurs conditions de crédit pour vous.

Optez plutôt pour un courtier gratuit : sa rémunération se fera directement auprès de la banque offrant les meilleurs conditions de crédit pour vous. Cette méthode de commission va obliger le courtier à négocier au maximum pour vous avant même de savoir si vous accepterez ou non leurs conditions.

Chez Financ’Immo83 nous fonctionnons de cette façon. Vous n’avez donc absolument aucun risque à prendre avec nous et tout à gagner puisque pour que nous soyons rémunéré auprès de la banque choisie, il faudra que vous signez l’accord au préalable. Nous avons donc tout intérêt à bien travailler pour vous afin de réduire les coûts de l’immobilier de votre projet.

Les taux de crédit immobilier séduisent les français

Les taux de crédit immobilier séduisent les français

Le Guiness book des records va commencer à rougir… Les taux de crédit immobilier ne cessent de battre des records ! Les français en profitent désormais pour emprunter sous la barre des 1% sur 15 ans ! En moyenne les taux de crédit immobilier étaient en juin à 1,25% toutes durées confondues. Si vous avez loupé depuis plus mois (années…) une telle opportunité, il est encore temps de vous rattraper et d’en profiter pour acheter ou faire renégocier votre crédit immobilier.

les taux de crédit immobilier

Les taux de crédit immobilier battaient déjà des records depuis plusieurs mois, pour ne pas dire quelques années, et les voici maintenant à des niveaux jamais vus ! 2016 avait été battu en mai, juin a été encore plus fou : 1,25% en moyenne toutes durées confondues ! C’est 4,5 fois plus bas qu’en 2001.

Financ’Immo83 plus fort que les records !

D’après l’étude réalisée par CSA/Crédit Logement, voici les taux de crédit immobilier moyens constatés en juin et juste à côté les taux négociés par Financ’Immo83 :

– 0,99% sur 15 ans / 0,80%

– 1,17% sur 20 ans / 0,95%

– 1,39% sur 25 ans / 1,07%

Sur 15 ans c’est la première fois que les taux de crédit passent sous la barre des 1% ! Depuis 4 ans il ont été divisé par 2 !

Comme vous pouvez le constater, nous sommes bien en-dessous des records nationaux. N’hésitez pas à consulter notre baromètre sur les taux de crédit immobilier. Il est mis à jour en début de chaque mois et il indique les meilleurs taux négociés par nos soins lors du mois précédent.

Les durées de crédit immobilier s’allongent

A l’inverse, les durées augmentent en moyenne de 2ans1/2 depuis 5 ans. Fin mars 2019, la durée des prêts accordés s’établissait en moyenne à 19 ans. Selon l’étude, elles aussi battent des records mais proportionnellement inversées aux taux de crédit immobilier. L’étude explique ce phénomène : « La baisse des taux d’intérêts a rendu possible cette évolution : l’amélioration des conditions de crédit a permis d’atténuer la détérioration de la solvabilité des emprunteurs affectés par la hausse des prix de l’immobilier et par la dégradation des soutiens publics ».

Les apports baissent aussi

Enfin, les apports aussi sont en chute libre : 

2015-2017 : baisse de 22% par rapport à 2007-2014 (18,8%)

2018 : baisse de 13% (16,4%)

2019 : baisse de 13% (14,2%)

En conclusion, si vous avez un projet de crédit immobilier ou une renégociation, en faisant appel à nos services, vous profiterez de notre expertise en négociation pour battre à votre tour les records établis. Il n’y a jamais eu de meilleurs moments pour se lancer alors n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou remplissez le formulaire de demande de crédit.

Un nouveau site web pour louer son bien immobilier

Un nouveau site web pour louer son bien immobilier

Le gouvernement vient de créer et de mettre en ligne depuis un mois un site web pour aider à louer son bien immobilier pour les propriétaires bailleurs. Il s’agit de la plate-forme Facil Habitat créée en association avec l’ANAH, l’agence nationale de l’habitat. Outre l’aide apportée pour préparer la mise en location de son bien immobilier, Facil Habitat conseille aussi sur l’investissement dans la pierre, sur la réalisation de travaux et sur la gestion de son bien au quotidien.

Facil Habitat est une plate-forme d’information et de services. Vous ne louerez pas votre bien dessus. Il s’agit d’un regroupement d’informations utiles aux propriétaires de biens immobiliers les accompagnants dans toutes les démarches de leur projet immobilier.

Le but premier de cette plate-forme est de donner un coup de boost à la location immobilière, trop souvent délaissée par certains propriétaires trouvant les démarches trop fastidieuses.

Facil Habitat met à disposition des fiches pédagogiques facilitant les prises de décision (type de location, prix du loyer, éventuels travaux…), ainsi que des simulateurs (PTZ par exemple), modèles de baux ou encore des modèles de lettres (relances, impayés…), des fiches-astuces comme par exemple pour réduire les frais de notaires etc…

Les fiches-conseils

Elles concernent le financement, la fiscalité, la gestion et les travaux, permettant ainsi de mieux louer son bien immobilier.

Sous forme de blog, chaque catégorie renvoie sur un article expliquant clairement et simplement le sujet de la fiche. Sur la gauche de la fiche vous pouvez cliquer sur les grandes lignes et ainsi accéder à l’information ciblée plus rapidement.

Ces fiches-conseils s’ajoutent au fur et à mesure des actualités immobilières.

Le parcours pas-à-pas

Premier onglet du menu, il s’agit d’une page guidant le propriétaire bailleur à chaque étape de son projet de location. Cette page reprend les grands axes des fiches-conseils sous la forme d’un chemin animé ludique et clair. Cliquez sur la première étape et laissez vous guider, ou bien accédez directement aux catégories qui vous intéressent.

La boîte à outils

A l’heure où nous écrivons cet article, 28 outils sont à la disposition de l’utilisateur. Il s’agit de cartes interactives, de calculatrices de simulation, de formulaires de demande en ligne, de modèles de lettres, modèles de quittance, diagnostic, tableau d’amortissement, de répertoires etc…

Et après ?

L’année prochaine, le site web renseignera également les propriétaires occupants leur bien désirant réaliser des travaux.

Et bientôt en ligne, des aides pour les propriétaires résidant en Outre-mer pour savoir comment louer son bien immobilier hors métropole.

Meilleurs taux négociés en juin

Meilleurs taux négociés en juin

Voici les meilleurs taux de crédit immobilier négociés au mois de juin par nos conseillers financiers. Que ce soit pour un projet d’achat immobilier dans le cadre d’un investissement neuf ou locatif, ou un projet de renégociation de votre crédit immobilier, Financ’Immo83 vous assure de vous trouver les meilleures conditions dans un lap de temps très court. De plus, nous ne prenons aucun frais de dossier car nous nous rémunérons auprès des banques après votre accord.

Article publié dans Le JBM pour le mois de juillet 2019.

Si vous souhaitez avoir la vue d’ensemble des meilleurs taux du moment, consultez le baromètre des taux.

Enfin, vous pouvez faire une demande de crédit en ligne, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Premier achat immobilier : les 8 erreurs à éviter

Premier achat immobilier : les 8 erreurs à éviter

Le premier achat immobilier est celui de la concrétisation de sa première vie de couple. Le ciel est bleu, des projets plein la tête, des étoiles à la place des yeux… Mais sous le coup de l’euphorie et du stress vous pouvez vite tomber dans quelques pièges… Voyons ensemble les 8 erreurs à éviter lors d’un premier achat immobilier.

premier achat immobilier

1. Avoir une épargne

Même si avoir une épargne avant d’acheter n’est pas (ou plus) une obligation vis-à-vis d’une banque, le fait d’en avoir une facilitera toujours les négociations et montrera aux banquiers que vous êtes capable d’épargner et que vous n’êtes pas dépensier ni endetté.

2. Concubins : qui est propriétaire et de quoi ?

Si vous achetez en étant en couple mais mariés sous le régime de la séparation des biens ou encore concubins ou non-pacsés, avec des apports différents également, il vous sera demandé de choisir la quote-part d’acquisition la plus en adéquation avec votre situation. Acheter seul est peut-être aussi une solution à envisager.

A deux et au début tout est rose et on ne pense naturellement pas à une éventuelle séparation (divorce, décès, séparation simple). Pourtant il est très important d’assurer ses arrières et d’y réfléchir efficacement.

Etablissez donc précisément qui paye quoi lors de votre premier achat immobilier.

3. Oublier de se renseigner sur des solutions de financement complémentaires

Le plus connu de tous est le PTZ ou prêt à taux zéro. Vérifiez votre éligibilité.

Si vous faites partie d’une entreprise du secteur privé non-agricole vous pouvez aussi peut-être bénéficier d’un taux préférentiel très intéressant.

4. Se renseigner sur les diagnostics techniques du bien désiré

Il y a plusieurs choses à vérifier lors d’un premier achat immobilier et nous les oublions souvent, notamment les diagnostics techniques : amiante, plomb, termites, nuisibles, gaz, électricité…

Cela jouera en votre faveur afin de faire diminuer le prix du bien. Vous aurez des frais afin de tout remettre aux normes, profitez-en pour négocier.

5. Consulter les derniers PV des assemblées de copropriété

Si le bien immobilier visé fait partie d’une copropriété, il est très important de savoir où en sont les frais communs. Si vous ne le faites pas, vous risquez d’avoir de belles surprises : ravalement de façade, changement ou installation d’un ascenseur, changement de la porte d’entrée avec boîtier électronique à code, installation de la fibre, rénovation du parking, etc.

Assurez-vous que tous les frais principaux soient derrière vous et nous vous attendent pas au tournant…

6. Négliger les autres frais

Le coût de votre premier achat immobilier ne comprend pas que le prix du bien. Il s’agit d’une addition de plusieurs frais qu’il est important de prendre en compte dans le budget que vous allez vous fixer : les frais de notaire étant les plus importants, les éventuels travaux de rénovation, les mises aux normes, l’ameublement, la décoration, l’installation d’une climatisation, l’équipement de la cuisine etc.

Sans oublier les frais d’agent immobilier si vous passez par une agence, les frais de dossier, l’assurance du prêt, la taxe foncière, les frais de copropriété etc.

7. Ne pas penser à la revente

Ne vous précipitez pas sur un bien, même en cas de coup de coeur ! 

Déjà, gardez à l’esprit qu’il s’agit de votre coup de coeur, pas du coup de coeur de tout le monde. Les goûts sont propres à chacun et la décoration qui vous plaît ne plaira pas forcément au futur acquéreur. Il est facile de tomber sous le charme d’un appartement ancien, au coeur d’un village avec une douche à l’italienne et une cuisine américaine toute neuve. Mais s’il s’agit de votre premier achat immobilier, il y a aussi de fortes chances que ce ne soit pas le dernier. Le couple peut se transformer en famille, se séparer, avoir besoin de plus d’espace pour un animal de compagnie, une mutation peut aussi vous obliger à vendre, vous vous rendez compte que le voisinage est insupportable, le quartier ne nous plaît plus etc.

Quand vous achetez, demandez-vous d’entrée si le bien sera facilement revendable : logement neuf ou récent, proximité des commerces et des écoles, parking, vis-à-vis, charges pas trop lourdes, aménagement des pièces, toilettes séparés, chambres avec de grands rangements, ensoleillement, ascenseur etc.

8. Ne faire confiance qu’à sa chère banque

C’est terminé l’époque où on ne faisait confiance qu’à son fournisseur d’électricité, qu’à son opérateur mobile, qu’à son assureur ou qu’à sa banque… Faites jouer la concurrence ! Pourquoi payer plus cher ? Ne vous inquiétez pas, vous ne vexerai pas votre banquier que vous connaissez depuis 10 ou 15 ans. 

Comme il est long et fastidieux de faire la tournée des banques à la recherche des meilleures conditions de crédits, vous pouvez confier votre projet à un courtier de proximité. Il négociera à votre place auprès de tous les partenaires financiers consultés le taux de crédit, la durée, l’assurance emprunteur, et plusieurs détails que vous-même ne penserez pas ou n’aurez pas la latitude de négocier (frais de dossier, remboursement anticipé, frais de tenue de compte, etc).

Cela tombe bien, nous sommes courtier et en plus nous ne vous réclamerons aucun frais de dossier que vous acceptiez ou refusiez notre offre.

Enfin, les taux continuent de battre des records de baisse, c’est le moment pour en profiter !

Call Now Button