Emprunt : un coup de pouce bienvenu !

Emprunt : un coup de pouce bienvenu !

emprunt

Avec l’augmentation des taux d’usure, et ce dès vendredi 1er juillet, les français vont pouvoir réaliser un emprunt un peu plus important qu’avant, une excellente nouvelle depuis plusieurs mois !

Le marché immobilier se reprend en faveur des ménages. Et même si cela paraît peu, c’est un rayon de soleil dans la grisaille ambiante de ces derniers mois….autant en profiter !

En effet, à partir de demain 1er juillet, les taux d’usure vont remonter d’après la Banque de France : 

sur 20 ans ils passeront de 2,40% à 2,55% et peut-être même 2,60%

sur 10 à 20 ans, ils passeront de 2,43% à 2,58% et peut-être même 2,63%

Qu’est-ce que le taux d’usure ?

Il protège les ménages des conditions d’emprunt abusives. C’est la Banque de France qui fixe son taux chaque trimestre. Cela interdit aux banques d’accorder un emprunt au-delà de ces taux tout frais compris. Ces taux sont calculés à partir des taux moyens accordés sur les trois derniers mois, augmentés d’un tiers.

Une excellente nouvelle pour les ménages désirant faire un emprunt

Lors du premier semestre 2022, les taux de crédit avaient nettement augmenté et de plus en plus de banques dépassent le barème légal fixé pour le premier trimestre de cette année. La Banque de France a donc décider de réagir et d’ajuster les taux d’usure. Sans cette intervention, le marché immobilier aurait pu être complètement paralysé, ce qui n’est bon pour personne. Les ménages pourront faire un emprunt plus important et/ou plus de ménages pourront emprunter.

Sera-ce suffisant pour relancer le marché immobilier sur du moyen/long terme ? L’avenir nous le dira !

 

COMMENT ÊTRE PRIMO-ACCÉDANT ?

COMMENT ÊTRE PRIMO-ACCÉDANT ?

être primo-accédant

Si vous n’êtes pas encore propriétaire mais que vous souhaitez le devenir, avoir le statut d’être primo-accédant possède plusieurs avantages. Il existe aussi des conditions d’octroi obligatoires.

Une fausse idée est de croire qu’acheter un bien immobilier est plus facile pour ceux qui en possède déjà. Être primo-accédant offre plusieurs avantages notamment pour le prêt :

– Le PTZ (prêt à taux zéro), qui vient d’être prolongé jusqu’à fin 2022, est le plus important des dispositifs quand on veut être primo-accédant, sous conditions de ressources.

– le PC (prêt conventionné) qui lui est proche sauf qu’il est indépendant des ressources du ménage.

– Le PAS (prêt d’accession sociale) ou le prêt Action Logement.

Au niveau fiscal il existe aussi des avantages selon ses revenus et la situation géographique du logement souhaité.

LES CONDITIONS pour être primo-accédant :

– il ne concerne que l’achat d’une résidence principale : par contre, vous pouvez déjà détenir des investissements locatifs, des résidences secondaires, des terrains ou des garages…

– avoir un apport est vivement recommandé au moment où nous écrivons ces lignes.

– la condition de ressource n’est pas liée au statut de primo-accédant (elle n’interviendra qu’au niveau du dossier de prêt).

– seul ou en couple, impossible d’obtenir le statut de primo-accédant si l’une des personnes est déjà propriétaire d’une résidence principale. 

De plus, en ce moment, les taux de crédit immobilier sont encore très bas, ce qui est propice à se lancer dans ce projet, même seul. Le taux d’endettement lors d’un prêt est passé de 33 à 35%, là encore un avantage à faire le pas.

Est-il possible de redevenir primo-accédant ?

Oui, à la condition de ne plus être propriétaire de sa résidence principale depuis au moins 2 ans. Ce qui signifie que tout au long de votre vie, vous pouvez avoir plusieurs projets immobiliers avec le statut de primo-accédant !

Pour résumer, c’est simple : pour être primo-accédant, il suffit de ne pas être propriétaire de sa résidence principale ou de ne plus l’être pendant au moins deux ans, idem pour les couples.

Nous sommes courtier en crédit immobilier à Toulon et ses environs. Notre métier est de vous conseiller et surtout de vous obtenir les meilleures conditions de crédit. N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes très réactifs et très bien notés.

Comment réduire les frais de notaire ?

Comment réduire les frais de notaire ?

réduire les frais de notaire

Ils peuvent parfois être conséquents et ils varient en fonction du prix du bien immobilier acheté, mais aussi en fonction de petites astuces qui peuvent les réduire notablement. Alors comment réduire les frais de notaire lors de l’acquisition d’un appartement ou d’une maison ?

Voici 3 situation où l’on peut réduire les frais de notaire de façon concrète.

Acheter dans le neuf

Dans le neuf les frais de notaire sont réduits à 3% du prix d’achat du bien immobilier convoité alors que dans l’ancien ils se situent entre 7 et 8%. Cette réduction a pour objectif d’inciter à la construction de nouveaux habitats et de ce fait, pour les particuliers, d’investir dans des biens étant aux nouvelles normes environnementales.

Exemple : Pour un bien neuf acheté 300 000€, les frais de notaire seront compris entre 6000 et 9000€ (2 à 3%). Même si le mètre carré est en général plus élevé dans le neuf que dans l’ancien, la balance reste souvent bénéficiaire. 

Il peut aussi arriver que certains promoteurs offrent les frais de notaires afin de vendre plus rapidement les lots. Une négociation est donc tout à fait possible, sachant qu’il n’y a rien à perdre à essayer…

Déduire les frais d’agence et les biens mobiliers

C’est une solution déjà plus accessible aux nouveaux acheteurs. Il va s’agir de retrancher au prix du bien immobilier global, le prix estimé de certains biens mobiliers inclus dans la vente : une cuisine, une climatisation, des meubles. Si l’ont reprend l’exemple précédent, et que le total de ces biens mobiliers est de 10 000€, alors les frais de notaires seront calculés sur 290 000€, soit une réduction de 200 à 300€. Les factures seront exigées ainsi qu’une annexe inventoriant ces biens mobiliers dans le contrat de vente.

A cela peuvent aussi être retranchés les frais d’agence s’ils sont à la charge de l’acquéreur, à préciser dans le compromis de vente.

Toutes ces sommes s’ajoutant, il serait dommage de passer à côté, sachant que les frais de notaires sont réglés par un apport personnel de l’acheteur.

Obtenir une ristourne du notaire

« Depuis la réforme Macron de janvier 2021, les notaires peuvent consentir des remises partielles sur les émoluments sur les transactions de plus de 100 000€ » selon les notaires de France. Cette remise peut grimper jusqu’à 20% des émoluments du notaire. Bien entendu, elle n’est pas obligatoire.

Les crédits immobiliers et les taux d’emprunt en bonne santé

Les crédits immobiliers et les taux d’emprunt en bonne santé

production de crédits

Les dernières études sur la production de crédits accordés aux français démontrent une tendance toujours positive tandis que les taux restent au plus bas.

Est-ce l’envie des français de retrouver de l’espace et un contact avec la nature qui fait que la balance des crédits accordés reste positive ? Le fait que les taux de crédit restent très bas ? Les deux ?

D’après les notaires de France, 1,2 millions de ventes ont été réalisées à fin août 2021, un record. Du coup, les prix ont augmenté, obligeant les emprunteurs à fournir des apports plus conséquents et/ou en allongeant la durée de leur prêt. Ce qui n’a pas freiné la production de crédits : courant octobre 2021, la progression était de 6,4%, pour 24 milliards € et des taux moyens tournant autour des 1,13%.

Certaines villes ont vu leurs prix grimper, et un ralentissement a été noté pour ce dernier trimestre avec la reprise épidémique, mais il s’agit d’une période de l’année toujours plus calme que les autres. 2022 devrait voir les taux de crédit remonter…

Malgré une inflation et le renforcement des risques d’une partie des emprunteurs, les banques veulent néanmoins permettre aux nouveaux acquéreurs de valider leurs dossiers.

Pour Julie Bachet, DG de Vousfinancer, « En 2022, le passage de la loi sur la résiliation infra annuelle de l’assurance emprunteur ainsi que la recommandation du HCSF qui devient une norme juridiquement contraignante devraient rebattre les cartes et pourraient ainsi conduire à un ajustement de la politique tarifaire des banques. Mais il est encore trop tôt pour savoir de quoi 2022 sera fait ».

Demande de crédit immobilier : le prélèvement à la source pose-t-il problème ?

Demande de crédit immobilier : le prélèvement à la source pose-t-il problème ?

prélèvement à la source

Le prélèvement à la source est-il un frein lors d’une demande de crédit immobilier ? En effet, est-il pris en compte dans le total des charges du ménage et dans ce cas impactera-t-il la capacité d’endettement ?

Le HCSF (Haut conseil de la stabilité financière) a assoupli les règles d’octroi des crédits immobiliers depuis décembre 2020 : 35% au lieu de 33%  d’endettement pour lequel les banques sont tenues de le respecter. Cet organisme présidé par Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, défini les règles d’octroi de crédits que doivent respecter les banques.

Si la capacité d’endettement a donc été augmentée de 2%, la durée maximale d’emprunt a elle baissé de 5 ans soit 16,7%  de moins.

Par le passé, le HCSF n’émettait que des recommandations, et les banques étaient libres de les suivre ou pas. Ce n’est plus le cas depuis presque 2 ans. Les banques peuvent être sanctionnées si elles ne respectent pas ces nouvelles mesures. Cependant, une souplesse leur ai accordée : les banques ont le droit de déroger à ces contraintes dans un volume de 20% maximum de leurs clients : elles pourront jouer sur le taux d’endettement ou la durée du prêt.

Ayant pris connaissance de ces nouvelles règles, les emprunteurs, surtout les plus modestes, se soucient davantage de leur endettement et des charges qu’ils cumulent avant de faire une demande de crédit immobilier. De plus, une nouvelle charge mensuelle est venue s’ajouter directement sur leurs fiches de paie depuis 2 ans : le prélèvement à la source.

Pour rappel, le taux d’endettement est le ratio entre les charges et les revenus mensuels. Un ménage qui gagne 4000€ de revenus et qui paie un total de 1200€ de charges mensuelles a un taux d’endettement de 30%. Dans cet exemple, il pourrait même cumuler 200€ de charges supplémentaires, il serait encore dans les clous (35%). La question se pose donc pour le prélèvement à la source. Est-il ajouté aux charges du ménage ? En effet, depuis sa mise en place, les salaires versés sur les comptes bancaires sont moindre…

Le HCSF précise donc que ce sont les revenus nets à payer avant impôt qui devront être pris en compte. Un ouf de soulagement pour les demandeurs de crédit immobilier. Ce net à payer figure sur le bulletin de paie. La norme juridique s’y rapportant devrait en toute logique être annoncée en ce sens.

Les taux immobiliers restent à leurs plus bas niveaux

Les taux immobiliers restent à leurs plus bas niveaux

les taux immobiliers

Les taux immobiliers reviennent aux niveaux records de 2019 en cette fin de deuxième trimestre. En effet le taux immobilier moyen est à 1,06% contre 1,13% pour le premier trimestre.

Les taux immobiliers ont donc repris une courbe descendante ces dernières semaines. L’Observatoire/CSA a publié son baromètre des taux moyens de juin et du second trimestre 2021 :

1,18% sur 25 ans

0,99% sur 20 ans

0,86% sur 15 ans

En moyenne cela fait donc 1,06% contre 1,13% pour le premier trimestre. Pour rappel, les taux immobiliers moyens étaient à 1,15% en décembre dernier et 1,27% sur l’année 2020.

Voir le tableau complet des taux de crédit

Cependant, la durée moyenne de crédit progresse, ce qui est logique : 234 mois au second trimestre 2021 contre 231 mois au premier trimestre. Cette hausse de la durée est aussi due à la hausse des prix immobiliers, elle compense donc ce phénomène. Elle permet aussi de rester en deça des 35% d’endettement accordés par les banques.

En juin, la durée moyenne d’emprunt est de 237 mois, un record là aussi. Depuis décembre, la durée moyenne a progressé de 8 mois.

Record historique de ventes immobilières

Record historique de ventes immobilières

ventes immobilières

Du côté du monde immobilier tout va très bien, les notaires ont en effet affirmés que le premier semestre et plutôt très bon en ce qui concerne les ventes immobilières.

« Un nombre de transactions qui atteint des sommets » selon un notaire niçois. 1,13 millions de transactions entre mai 2020 et mai 2021, ce qui est un vrai record. Le trou creusé par les confinements a donc été « gommé ».

Le crise du coronavirus a eu un impact sur le marché immobilier. Les français s’oriente plus vers des biens avec des espaces plus grands, les confinement y ont forcément joué un rôle. Ils regardent aussi davantage les biens immobiliers avec un extérieur afin de s’aérer un peu plus.

Concernant les lieux géographiques, les centre-villes sont délaissés au profit des banlieues, villes plus petites ou villages.

Cependant si les ventes immobilières explosent, les prix montent aussi. Sauf que depuis quelques semaines, un plafond semble avoir été atteint surtout pour les appartements et donc une stagnation des prix immobiliers. Les maisons, elles, continuent de s’envoler…

Les petites villes de plus en plus recherchées

Les petites villes de plus en plus recherchées

acheter dans les petites villes 3

Les français sont de plus en plus intéressés par acheter dans les petites villes aux alentours des grandes agglomérations. Voyons pourquoi…

Tandis qu’en mai 2020, seulement 16% des français recherchaient à acheter dans les petites villes, ils sont maintenant 48% selon une étude SeLoger. En effet, les villes de moins de 20 000 habitants sont de plus en plus prisées par les futurs acquéreurs.

Parmi ces 48%, un tiers concentrent leurs recherches sur des villes et villages compris entre 2000 et 20 000 habitants alors qu’ils étaient 3 fois moins il y a un an. Les zones rurales ou la campagne obtiennent 15% des futurs acquéreurs au lieu de 4% en mai dernier.

Paris a chuté de 20% en 1 an, 6% de moins pour les villes entre 60 000 et 100 000 habitants et -9% pour les villes dites moyennes (entre 20 000 et 60 000 habitants).

Suite au confinement et aux distanciations sociales, les français se seraient rendu compte qu’un peu de calme ne leur ferait pas de mal. Un gros quart d’entre eux déclarent vouloir choisir leur bien à la campagne, tout du moins en dehors des grandes villes. 1 parisien sur 4 souhaite même quitter la région Île de France, soit 25% contre seulement 2% qui comptent y rester ! 39% ciblent une ville de moins de 20 000 habitants, c’est à dire le double de l’an dernier. Le désir d’acheter une maison a augmenté de 7%. Une condition reste néanmoins indispensable selon 1 français sur 2 : avoir une bonne connexion Internet.

Les parisiens sont 11% de plus qu’en 2020 à vouloir acheter en dehors de leur région : la Normandie arrive en tête des régions les plus recherchées en ce premier trimestre 2021.

Nul doute que les environs de Toulon restent également privilégiés par les toulonnais et le reste de la France. Le Var restant une zone très attractive tant par la beauté de ses paysages que par sa météo la plus clémente en France avec un taux d’ensoleillement au plus haut.

Les femmes empruntent-elles autant que les hommes ?

Les femmes empruntent-elles autant que les hommes ?

les femmes empruntent

En cette semaine des droits des femmes, nous avons eu l’idée de savoir si les femmes empruntent autant que les hommes et si elles ont un budget équivalent. La parité semble progresser dans ce sens.

La différence entre hommes et femmes en matière d’achat immobilier existe toujours : appréhension du marché, projets et moyens financiers restent parfois divergents.

Les femmes sont tout d’abord moins optimistes que les hommes. Selon une étude Opinionway, un peu plus de la moitié d’entre elles sont confiantes quant à leurs possibilités d’acheter un bien immobilier, alors que les hommes représentent quasiment les 2/3 de vision favorable. Pessimisme ou réalisme ? En effet, un gros tiers d’entre elles anticipent une hausse des prix contre seulement 29% des hommes. Enfin, 35% des femmes désirant emprunter ne se sentent pas en capacité financière de concrétiser leur projet immobilier contre seulement 28% pour les hommes.

Concernant leurs poids sur le marché immobilier, la différence hommes/femmes reste palpable mais elle a tendance à se resserrer. En effet, les femmes empruntent seules à hauteur de 45% alors qu’il y a 4 ans elles ne représentaient qu’un tiers des acheteurs français.

D’un point de vue financier, l’écart se réduit. Le budget des femmes qui empruntent augmente plus rapidement que celui des hommes. Elles restent néanmoins derrière avec en moyenne un écart de 10% de moins que les hommes dans la somme empruntée. Le principal problème restant la parité salariale entre les hommes et les femmes, toujours à l’avantage de ces messieurs. Pour informations mesdames vous touchez en moyenne 12% de moins que les hommes selon une étude faite sur les dossiers d’emprunt des français. Par contre, petite surprise pour les préjugés : les femmes parviennent plus facilement à mettre de l’argent de côté en vue d’un apport : 10% de budget supplémentaire par rapport aux hommes.

Enfin, l’étude montre que les femmes empruntent en privilégiant l’achat d’une résidence principale. Elles optent plus souvent pour un appartement, mais elles restent devant les hommes en ce qui concerne l’acquisition d’une maison.

Taux de crédit immobilier : difficile de trouver mieux que chez Financ’Immo83 !

Taux de crédit immobilier : difficile de trouver mieux que chez Financ’Immo83 !

les meilleurs taux de crédit immobilier

Depuis sa création, notre cabinet de courtage met au service des clients son expertise de la négociation auprès des banques toulonnaises et environnantes. Les meilleurs taux de crédit immobilier sont très souvent à notre portée ce qui nous permet d’avoir des accords dans 98% des cas !

Nous vous avions indiqué dans un précédent article que 98% des dossiers de demande de crédit immobilier qui nous ont été confiés obtiennent un accord. Chez Financ’Immo83 nous avons par exemple réussi à obtenir à nos clients les taux suivants en février :

0,85%* sur 25 ans / 1,05% en novembre / 0,97% en moyenne en région sud-est

0,55%* sur 20 ans / 0,65% en novembre / 0,78% en moyenne en région sud-est

0,35%* sur 15 ans / 0,40% en novembre / 0,58% en moyenne en région sud-est

Cela crée donc des écarts compris entre 12% (25 ans) et 40% (15 ans) de mieux que la moyenne des meilleurs taux de crédit immobilier en région sud-est !

* Nous tenons à préciser qu’il s’agit de taux fixes hors assurance qui peuvent différer selon votre profil. Il s’agit également des meilleurs taux obtenus.

S l’on compare avec les taux couramment appliqués, Financ’Immo 83 obtient de meilleurs résultats dans 80% des cas (toutes durées confondues), identique dans 13% des cas et supérieur 7% du temps.

les meilleurs taux de crédit immobilier

 Voir le tableau complet des taux de crédit

Nous sommes disponibles 6j/7 alors n’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec l’un de nos conseillers, les meilleurs taux de crédit immobilier sont à votre portée !

A bientôt chez Financ’Immo83, nous serons très heureux de vous accueillir et de vous compter parmi nos nombreux propriétaires !

Call Now Button